flux Ecologie

Listing des sites et blogs des journalistes & Ecrivains pour la Nature et l'Écologie

▸ les 10 dernières parutions

25.09.2022 à 18:02

Nouveaux défis : se faire plaisir en sauvant la planète – Allain Bougrain-Dubourg – Charlie Hebdo

lsamuel
Lire plus (357 mots)

Et si l’on sauvait la planète en s’amusant ? Telle est l’idée originale lancée par quelques jeunes actifs en 2019. Aujourd’hui, la démarche séduit de nombreux participants bien décidés à changer les choses sans se prendre la tête. Du 26 septembre au 17 octobre, un nouveau défi est lancé. Histoire d’une transition écologique bon enfant.

À l’origine, Clément Debosque, Mathilde Hebert et Christian Nallatamby ressentent l’incontournable nécessité de mobiliser leur génération pour en finir avec les gaz à effet de serre et le déclin de la biodiversité. Mais comment se singulariser dans le bouillon de bonnes intentions qu’il faut avaler au niveau politique, dans les entreprises ou les associations ? C’est le défi « Mon petit gazon », un jeu de « fantasy football » créé en 2011, qui va apporter la solution.

« Puisque des millions de participants peuvent se retrouver autour du ballon rond, pourquoi ne pas appliquer ce modèle à la sauvegarde de la planète ? », se souvient Clément qui, à l’époque, souhaite prioritairement sensibiliser sa famille et ses amis. « Il nous a suffi de reprendre la mécanique du jeu », précise-t-il avec modestie. Ainsi, dans quelques jours, une nouvelle édition s’étalant sur trois semaines sera lancée. Les participants auront à relever des défis ayant un impact positif sur la planète (une soixantaine est proposée aux participants) en évitant évidemment les actions néfastes pour l’environnement. Résultat, plus ils s’engagent, plus ils font avancer leur équipe dans le classement du challenge national, voire international autour de l’écologie.

Pour lire la suite de cet article, rendez vous ici sur le site de Charlie Hebdo.

L’article Nouveaux défis : se faire plaisir en sauvant la planète – Allain Bougrain-Dubourg – Charlie Hebdo est apparu en premier sur Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie.

25.09.2022 à 17:35

Les pesticides auraient dû rester l’exception, quand il n’y a plus d’autres solutions – Christophe Gatineau – Marianne

lsamuel
Lire plus (230 mots)

Est-il aujourd’hui possible de se passer de pesticides ? L’agronome Christophe Gatineau tente d’apporter une réponse à cette question.

L’idée d’un monde sans pesticides sous-entend qu’une agriculture sans produits est possible. Et que la seule bienveillance de la nature suffirait à s’en passer. En théorie, l’idée de faire confiance à la nature et aux écosystèmes est séduisante, mais qu’en est-il réellement ? Peut-on aujourd’hui nourrir l’ensemble de la population sans y avoir recours, sachant que nous y sommes déjà jusqu’au cou ?

Ils sont partout, jusque dans l’eau du robinet, et les autorités sanitaires sont totalement débordées par l’ampleur de la situation comme le révélait l’émission Complément d’enquête diffusée jeudi dernier sur France 2.

Pour lire la suite de cet article, cliquez ici sur le site de Marianne.

L’article Les pesticides auraient dû rester l’exception, quand il n’y a plus d’autres solutions – Christophe Gatineau – Marianne est apparu en premier sur Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie.

16.09.2022 à 17:59

Salbris, en Sologne, organise son 2e festival photographique dédié à la nature

lsamuel
Lire plus (355 mots)

L’association Sologne Nature Image, en partenariat avec la ville de Salbris (Loir-et-Cher), propose jusqu’au 19 septembre 2022 son 2e Festival Sologne Nature Image. L’objectif est de mettre en valeur la nature locale ou d’ailleurs à travers des clichés artistiques.

par Christine Virbel-Alonso

Forte de sa situation privilégiée à 1 h 30 de Paris par train direct et au cœur de biotopes riches et diversifiés (étangs, forêts, prairies et rivières), la Sologne est un lieu propice pour célébrer la nature sous toutes ses formes. Les photographes professionnels et amateurs peuvent participer au festival. Pour cette deuxième édition, 27 photographes ont envoyé leurs photos,

Un état d’esprit pédagogique

Soucieux de sensibiliser les plus jeunes à l’environnement, les écoles et collèges de Salbris ont aussi été conviés à participer sous forme de concours.

Les photographies sont visibles dans différents endroits de la ville jusqu’au 19 septembre :
– Office de Tourisme de Sologne, 41 rue Général Giraud (accès Place Général de Gaulle)
– Salle polyvalente, 40 Boulevard de la République
– Salle Léon Belly, 29 Boulevard de la République
– Salle de musique, Place Henri Hemme (derrière la Mairie)
– Chapelle Notre-Dame De Pitié, Rue de la Chapelle
– Gymnase Antoine Vincent, 71 Avenue de la Résistance
–Salle Laurent Jouhanneau, Centre Régional Jeunesse et Sports, Impasse de la Cotonnerie

Toutes les infos auprès de l’Office de Tourisme de Sologne (
02 54 97 22 27) ou à accueil.salbris@sologne-tourisme.fr ou directement à l’Office de Tourisme.

Photo du haut : l’Office de tourisme de Sologne, à Salbris, est l’un des lieux où sont exposées les photos du Festival Sologne Nature Image © CVA

L’article Salbris, en Sologne, organise son 2e festival photographique dédié à la nature est apparu en premier sur Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie.

3 / 10