flux Ecologie
Moutain Wilderness - ASSOCIATION NATIONALE DE PROTECTION DE LA MONTAGNE

Par wilderness, on entend cet environnement d’altitude, où tous ceux qui le désirent peuvent encore faire l’expérience d’une rencontre directe avec les grands espaces, et y éprouver en toute liberté la solitude, les silences, les rythmes, les dimensions, les lois naturelles et les dangers

▸ les 10 dernières parutions

14.11.2022 à 15:10

Avec Mountain Wilderness, les projets d'énergies renouvelables sont passés au crible de l'intelligence collective locale

DELAITTRE Cécile
Texte intégral (1025 mots)

JPEG - 159.8 ko
Crédits photos
Cham de Cham Longe | Massif Central
(c) Jean-David Abel

Des préalpes de Haute-Provence aux plateaux du Cantal, on voit fleurir des projets de création de parcs dédiés à l'énergie éolienne ou photovoltaïque, quand ce ne sont pas des projets de micro-centrales hydroélectriques. En tant qu'association nationale de protection de la montagne, Mountain Wilderness est souvent sollicitée pour donner un avis sur ces projets.

ANALYSER LES PROJETS LOCAUX À L'AUNE D'UNE GRILLE D'ÉVALUATION

Les configurations locales sont très diverses. A ce titre, l'importance des projets varie et leurs impacts potentiels aussi. C'est pourquoi, plutôt que de donner un avis général sur ces projets, le Conseil d'administration de Mountain Wilderness a choisi de missionner un groupe de travail dans l'optique de définir une grille d'évaluation. Cette dernière permettra nous l'espérons de mieux outiller les adhérents locaux de l'association, associés à d'autres habitants et possiblement des associations locales, afin qu'ils puissent déterminer leur propre positionnement.

Cette méthodologie ne signifie pas que Mountain Wilderness s'interdira de prendre des positions sur des projets particuliers, selon les enjeux existants. Cependant, elle relève d'un choix assumé de se référer de préférence à l'intelligence de ses membres et des associations partenaires, en plaidant que soient assurées la plus grande participation des habitants, l'association des collectivités locales et la meilleure information possible du public.

LA PROTECTION DES ESPACES MONTAGNARD, SOCLE DES ACTIONS DE MOUNTAIN WILDERNESS

Il n'entre pas dans l'objet de Mountain Wilderness de prendre position sur les orientations et les choix de la politique énergétique de la France. Notre association ne remet pas en cause la nécessité de développer les EnR pour répondre aux enjeux de transition énergétique, mais demande à ce que ce développement ne se fasse pas au détriment de la biodiversité, des patrimoines paysagers et culturels.

Les prises de positions de Mountain Wilderness ne s'inscrivent pas dans une posture NIMBY ("not in my backyard", "pas dans mon jardin") consistant à refuser par principe tout aménagement dans "nos" montagnes. Selon les projets et les emplacements, des compromis peuvent être possibles, au cas par cas. Notre association réclame que l'on soit d'abord vigilants à la qualité et à l'opportunité de la localisation des projets, en cohérence avec les objectifs des territoires concernés et les enjeux patrimoniaux et naturels des sites.

Ensuite, étant représentée dans des commissions consultatives, du niveau départemental jusqu'aux comités de massif, Mountain Wilderness pourra porter des avis étayés sur des projets EnR en fonction des éléments d'analyse présentés dans ce document.

-Lire les PDF - 69.9 ko Préconisations et grille d'analyse de Mountain Wilderness France

04.11.2022 à 17:55

Dépollution de rivière dans le Jura : extraction de carcasses de voitures

Juliette JOANNES
Texte intégral (977 mots)

JPEG - 305.2 ko
Crédits photos
(c) Christophe CLÉMENT

Le 8 octobre, dans les Arcets (Haut-Jura), une équipe motivée de 6 bénévoles de Mountain Wilderness, assistée par des locaux, ont relevé le défi de désobstruer des épaves de voitures qui polluaient la Biennette, une jolie petite rivière, depuis des années.

CARCASSES DE VOITURES ABANDONNÉES

Souvent elles nous observent avec leurs 2 gros yeux à l'abri des sous-bois. Tapies sous des tas de feuilles, de ronces et de fougères, elles se dissimulent à nos regards. Leurs carrosseries ne luisent plus, envahies par la rouille et le temps passé. Nous en avons tous croisé au détour d'une promenade ...

Dans la combe des Arcets, dans le Haut-Jura, ce sont 7 épaves de voitures qui ont échoué au fil des ans dans un cours d'eau, dont l'existence nous a été signalée par l'Office français de la biodiversité.

JPEG - 172.3 ko
Crédits photos
(c) Christophe CLÉMENT

DÉPOLLUTION

Nos référents jurassiens Christophe Clément (délégué local) et Alain Delaunay ont ainsi déclenché cette action de notre thématique "Espaces montagnards d'eau vive", avec l'aide de bénévoles de MW. Un grand merci à eux !

Des locaux ont également voulu participer, et ont apporté leur pierre à l'édifice en mettant à disposition un tracteur, matériel bien utile dans cette aventure aux accès difficiles ! Les gisants remontés dans la prairie ont pu être évacués par le ferrailleur local.

Dépouillée de ces objets, la Biennette a vécu ce week-end une vraie cure de jouvence !

REVUE DE PRESSE

-"Elles étaient là depuis plus de 20 ans" : à Prémanon, des épaves de voitures déblayées par six bénévoles | Actu.fr - 8 octobre 2022
-Mountain Wilderness s'attaque aux véhicules abandonnés + photos | Le Progrès - 9 octobre 2022

MERCI À NOS PARTENAIRES POUR LEUR SOUTIEN

JPEG - 12.9 ko

04.11.2022 à 17:19

Saint-Firmin et Mountain Wilderness, main dans la main contre le téléski obsolète

Juliette JOANNES
Texte intégral (2928 mots)

JPEG - 124 ko
Crédits photos
(c) Thierry Jeandel

Le téléski des Vachers, à l'arrêt depuis 17 ans, a été démantelé en cette fin octobre 2022 à la demande de la commune de Saint-Firmin, dans les Hautes-Alpes. Ce fut le 70e chantier mené dans le cadre de la campagne Installations Obsolètes (IO) : une expérience toujours aussi unique !

UN TÉLÉSKI VESTIGE D'UNE BELLE HISTOIRE

Si le lieu est très localisé dans un petit village de montagne, sur une pente abrupte au paysage sublime, la problématique, elle, est universelle. C'est partout la même histoire, celle de personnes qui doivent tourner une page pleine d'émotions et de souvenirs en se séparant d'un vestige d'une petite station familiale où « nos enfants ont appris à skier ». Et comme on vient se recueillir sur la tombe d'un être cher, les locaux étaient nombreux, venus récupérer un morceau de leur bonne vieille remontée mécanique.
Entre les pros et les antis, les débats vont bon train : sur la dévaluation de l'immobilier, le beauté retrouvée des paysages, l'espoir du retour de la neige qui viendra à nouveau blanchir le paysage... Pourtant, ces 29 et 30 Octobre, le thermomètre indique 20 degrés à plus de 1350 mètres d'altitude. Un élu nous confie même devoir réfléchir à une réserve d'eau pour récupérer le ruissellement naturel afin d'éviter la sécheresse qui menace les habitants de la vallée.

JPEG - 83.8 ko
Crédits photos
(c) Thierry Jeandel

UN CHANTIER À L'INITIATIVE DE LA MAIRIE DE SAINT FIRMIN

Cas rare dans la récente histoire des démantèlements IO, cette initiative émane d'une mairie. Saluons ce valeureux village précurseur qui montrera l'exemple pour rendre à la montagne ses merveilleux paysages. Plus de 10 tonnes de pylônes ont été dézingués au cours de ce chantier et attendent un recyclage pour un autre usage. L'un d'entre eux deviendra un objet d'exposition dans la cinémathèque de Gap, pour garder la trace du passé.

DES BÉNÉVOLES MW ...

Les inconditionnels bénévoles de Mountain Wilderness étaient au RDV pour relever ce nouveau défi. Fleury ne compte plus le nombre de chantiers auquel il a participé -plus de 60 nous souffle-t-on dans l'oreillette- et une petite étincelle communicative brille dans son regard de vétéran aguerri. Yves a fait la route depuis les Vosges et loge sur place au village. Il s'implique autant en amont que sur le terrain avec beaucoup d'humour et profite de ce séjour pour randonner dans le Valgo. D'autres profitent du chantier pour camper au sommet de la station et joindre l'utile à l'agréable. On compte notamment, François et Mickaël, son petit-fils, passionné par le sujet ou encore Élisa, une jeune ingénieure, accompagnée de Laurent, son père, qui ne rechignent tout deux devant aucune tâche, avec enthousiasme et courage.

JPEG - 79 ko
Crédits photos
(c) Thierry Jeandel

... BIEN ENTOURÉS !

Un garde du Parc national des Écrins participe activement au démontage. Le Parc a aidé au financement de ce chantier et fut le premier gestionnaire d'espaces protégés à soutenir MW, en 2000 lors du lancement de la campagne IO, en réalisant un inventaire des aménagements abandonnés sur son territoire. 20 ans après, un site participatif permet à chacun de signaler des installations abandonnées : installationsobsoletes.org.
Deux membres de la fondation Snowleader, mécène du projet, s'activent également sur le terrain avec beaucoup de cœur. Enfin, la presse était présente en nombre, s'affairant sur le terrain pour capter l'essence de l'instant.

IO : UNE MÉTHODE ÉPROUVÉE !

JPEG - 147.7 ko
Crédits photos
(c) Thierry Jeandel

La mission est ardue et ne laisse aucune place au hasard. Tel un arbre, les pylônes sont guidés dans leur chute, les écrous qui les fixent au sol sont disqués, puis vient la longue intervention de débitage en tronçons suffisamment légers pour être transportés. Ensuite, on utilise la pente pour les acheminer vers une piste praticable en tracteur. Si tout se déroule aussi bien, c'est grâce à l'expérience de l'équipe de salariés et d'administrateurs, à la préparation minutieuse de chaque chantier et à sa mise en lumière.

Une synergie s'installe entre tous ces participants. C'est une certitude, les chantiers IO de MW, on y vient et y revient aussi pour ces moments uniques d'échange, d'amitié et de solidarité. Pas de doute, l'objectif est atteint : voilà de quoi faire rêver et donner des idées à ceux et celles qui habitent et travaillent dans d'autres vallées… Le cas fera école : à chacun d'inventer la suite, celle d'un tourisme doux respectueux de chacun et des saisonnalités, dans ces stations devenues obsolètes mais dont l'avenir reste à inventer.

-DÉCOUVREZ UNE SÉLECTION DE PHOTOS DU CHANTIER

JPEG - 314.7 ko
Crédits photos
(c) S. Jeandel

CHIFFRES CLÉS DES OPÉRATIONS MENÉES PAR MW

- Avec ce 70e chantier mené par Mountain Wilderness, c'est près de 600 tonnes évacuées des massifs de France depuis 2001.
- Ce fut le 9e chantier de démantèlement de remontées mécaniques organisé par l'association grâce à la participation de bénévoles. Voici les précédents :

EXTRAIT DE LA REVUE DE PRESSE

-French Alps village says goodbye to ski lift of winters past | RFI - 3 novembre 2022
-Journal télé 19/20 | RTS - 3 novembre 2022
-La remontée mécanique de Saint-Firmin vit ses dernières heures | Le Dauphiné Libéré - 29 octobre 2022
-En vidéo | Ouest France - 3 novembre 2022
-Ces bénévoles démantèlent un téléski abandonné faute de neige | Brut Média - 6 novembre 2022
-Un Œil sur demain : ils démontent les stations de ski obsolètes pour une montagne durable | RTBF Web et TV - 6 novembre 2022

ALLER PLUS LOIN

-Les étapes d'une opération de démontage d'un aménagement abandonné en montagne
-La campagne Installations Obsolètes : PDF - 159.8 ko Installations Obsolètes et Patrimoine et PDF - 151.2 ko Les étapes d'une opération de démontage d'un aménagement abandonné en montagne
-La brochure "La montagne, respectons-la PDF - 1.7 Mo La montagne, respectons-la | Les installations obsolètes et contactez-nous pour obtenir des exemplaires papier à diffuser !
-La vidéo Installations obsolètes - Agissez avec MW
-Participez au recensement des aménagements abandonnés : installationsobsoletes.org

MERCI A NOS PARTENAIRES POUR LEUR SOUTIEN

JPEG - 28.5 ko

3 / 10