LePartisan.info À propos Podcasts Fil web Écologie Blogs Revues Médias
portail - Rezo.net
Souscrire à ce flux
Réseau alternatif, indépendant depuis 1999

Accès libre PODCASTS FLUX RSS

▸ les 10 dernières parutions

01.03.2024 à 09:48

En Seine-Saint-Denis, les profs entament leur 5ᵉ jour de grève dans l'indifférence du ministère - Bondy Blog

On ne compte plus les alertes du corps enseignant depuis de nombreuses années. Sur les manques criants d'effectifs, les classes surchargées, les bâtiments en mauvais état ou encore sur les manques de moyens matériels.
Des problématiques dont sont victimes les enseignants et les élèves. « J'ai été en congé maternité, je n'ai pas été remplacée et mes élèves ont dû préparer le bac de français sans prof », raconte Melissa qui enseigne le français au lycée Blaise Cendrars de Sevran. « Ce qui m'indigne également, c'est l'état du bâti. L'année dernière, un plafond s'est effondré. Depuis un an, il y a une croix gammée inscrite sur une table dans ma classe et je demande régulièrement à ce qu'elle soit remplacée. Ça n'est toujours pas le cas parce qu'il n'y a pas de tables en plus », décrit l'enseignante de 33 ans.
Les enseignants réclament des moyens pour travailler avec les élèves en prenant en compte la situation de sinistre dans le département. Ces problématiques et elles accentuent les inégalités de plus en plus flagrantes.
Le plan d'urgence de l'intersyndicale (FSU, Sud éducation, la CGT et la CNT-éducation) est précis. Il demande la création de 5 000 postes supplémentaires : plus de mille postes pour la vie scolaire (surveillant, conseillers principaux d'éducation), 2 200 postes d'AESH pour accompagner les enfants en situation de handicap avec plus de reconnaissance dans le statut et le salaire. Le coût de ce plan a été estimé à 358 millions d'euros.

29.02.2024 à 08:23

Constitutionnalisation de l'IVG : Un leurre grossier - Le SAF

Certes, le Conseil d'État est d'avis que droits et libertés ont le même sens au regard du droit constitutionnel. Mais force est de constater qu'il a été décidé de choisir ici liberté plutôt que droit.
Le SAF le déplore car la notion de droit qui, renvoie à l'idée d'une véritable créance vis-à-vis de l'État, qui imposerait l'effectivité de l'accès à l'avortement.
Les opposant·es à la constitutionnalisation d'un droit fondamental à l'avortement se prononcent d'ailleurs toujours pour le voir qualifier de simple liberté, dans le contexte d'un accès à l'IVG très contraint en pratique.
La liberté peut être restreinte là où le droit doit être garanti.

27.02.2024 à 21:53

On Aaron Bushnell's action in solidarity with Gaza

“This is what our ruling class has decided will be normal.” These words of Aaron's haunt us. He is right. We are rapidly entering an era in which human life is treated as worthless. Let's admit that the kind of protest activity that has taken place thus far in the United States has not served to compel the US government to compel a halt to the genocide in Gaza. It is an open question what could accomplish that. Aaron's action challenges us to answer this question.
Source: Crimethinc
3 / 10
  GÉNÉRALISTES
Basta
Blast
L'Autre Quotidien
Alternatives Eco.
La Croix
Le Figaro
Euronews
France 24
Le Monde
Libération
Mediapart
FTVI
HuffPost
L'Humanité
LCP
La Tribune
Le Media
  INTERNATIONAL
Equaltimes
CADTM
Courrier Europe Ctle
Courrier International
Global Voices
Info Asie
Inkyfada
I.R.I.S
Jeune Afrique
Kurdistan au féminin
N-Y Times
Orient XXI
Of AFP
Rojava I.C
Toute l'Europe
  OSINT / INVESTIGATION
OFF Investigation
OpenFacto°
Bellingcat
Disclose
G.I.J.N
  MÉDIAS D'OPINION
AOC
Au Poste
Cause Commune
CrimethInc.
Issues
Les Jours
Le Monde Moderne
LVSL
Marianne
Médias Libres
Quartier Général
Rapports de force
Reflets
Rézo
StreetPress
  OBSERVATOIRES
Armements
Acrimed
Catastrophes naturelles
Conspis
Culture
Extrême-droite
Human Rights
Inégalités
Information
Internet actu ✝
Justice fiscale
Multinationales
Situationnisme
Sondages
Street-Médics
Routes de la Soie
Vrai ou Fake ?
🌓